Biographie

LAURÉAT MAROIS ARC – novembre 2020

Né à Saint-Éphrem-de-Beauce, Québec, le 15 avril 1949.

Il vit et travaille à Québec depuis 1967, date où il s’inscrit à l’École des Beaux-Arts.
Il obtient son diplôme en 1971 et une licence en pédagogie des arts en 1972.

Il dispense des charges de cours au département des arts et lettres de l’Université du Québec à Chicoutimi de 1972 à 1994 et de 2003 à 2019. De 2009 à 2011, il enseigne également à l’École des arts numériques, de l’animation et du design (NAD) à Montréal ainsi qu’à Québec à la Direction générale de la formation continue de l’Université Laval de 1997 à 2020.

Parallèlement à l’enseignement, il consacre les dix premières années de sa production, soit de 1972 à 1982, principalement à la sérigraphie, médium qui l’a mené à participer à un grand nombre de biennales et d’expositions importantes au Canada et à l’étranger.

Durant cette décennie, plusieurs prix au niveau canadien lui furent accordés pour la qualité de ses estampes, une discipline qui a mené rapidement sa jeune carrière à l’échelle nationale.

Par la suite, il abandonne la sérigraphie pour se consacrer à la peinture et à l’art public.

En 1992, il est élu membre de l’Académie royale des arts du Canada.

En réponse aux invitations de trois centres de production québécois, 1993, marque un retour à l’estampe pour Lauréat Marois.

En 1994, il reçoit pour la qualité de son œuvre picturale, un prix d’excellence de la culture de la région de Québec, le prix des arts visuels, VIDERE.

En 1996, il séjourne deux mois au Japon où il représente le Canada dans le cadre de ’96 Kawaguchi Art Station, évènement parrainé par la ville de Kawaguchi Saitama en banlieue de Tokyo.

En 1999, le prix dessin de la Collection Loto-Québec lui fut décerné par le jury de la 6e édition de la Biennale du dessin, de l’estampe et du papier-matière du Québec.

Tout comme en 1988, il est choisi en 2001 comme artiste invité à la 19e édition du Symposium international de la nouvelle peinture au Canada à Baie-Saint-Paul.

En 2006, Manifestation internationale d’art de Québec lui décerne le Prix Reconnaissance, un prix qui couronne la carrière d’un artiste de la ville de Québec.

De 1983 à 2006, Lauréat Marois a réalisé plus d’une quinzaine d’œuvres dans le contexte de la politique d’intégration de l’art à l’architecture et à l’environnement du Gouvernement du Québec.

De 1996 à 2018, Bibliothèque et Archives nationales du Québec acquiert 105 exemplaires de ses estampes en raison de leur valeur historique et patrimoniale.

<p­>Son œuvre est représentée dans de nombreuses collections de musées, d’universités et de sociétés québécoises, canadiennes et américaines.

</p­>